Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Google + Suivez nous sur Instagram
Partager le communiqué

Le communiqué de presse

Publié, le 12/10/2009 à 17h46


Le e-commerce décolle en France, mais le domaine du vélo - la passion du moment - échappe a ce phénomène. Raisons.

Paris, le 9 Octobre 2009 — Tout le monde le sait: le e-commerce décolle en France. A présent, plus de 22 millions[1] d'internautes français (une hausse de 25% l'an dernier[2]) non seulement recherchent mais commandent tout ce dont ils ont besoin et envie en ligne. Vacances, vêtements, vitamines, les français s'y mettent. Et pourtant, le vélo, la grande passion du moment, échappe a ce phénomène. Pourquoi?



Pas une question de demande.

La France demeure le 4ème pays consommateur de cycles par habitant avec un taux d’équipement de 5,4 pour 100 habitants (après le Japon, les Pays-Bas et les Etats-Unis). De plus, ce marché français du cycle et des périphériques (composants et accessoires) a bien résisté en 2008, avec un CA de 1 432 M€, quasi identique à 2007.[3]



Raison No.1: Les réseaux de magasins vélo.

La grande majorité des Français achètent leurs vélos et accessoires de la même manière que toujours: dans les magasins de brique et mortier et les grandes surfaces. Leurs fournisseurs ont peu d'intérêt a empiéter sur ces revendeurs en faisant de la vente directe en ligne, et a offrir les meilleurs prix aux consommateurs.



Raison No.2: Des revendeurs peux initiés au e-commerce.

Ces revendeurs individuels soit résistent à l'internet tout court, soit ne font qu'un modeste effort pour mettre leurs gammes en ligne. Les résultats sont, la plupart du temps, médiocres: marketing insuffisant, sites mal conçus, et par conséquent, ventes anémiques. Ce qui renforce le faux prejugé que les ventes en ligne n'existent pas. Le CA de ventes de vélo en ligne: 'il n'y en a pas', dit le Conseil National des Professions du Cycle.



Raison No.3: Les appréhensions du consommateur moyen.

Certes, la forte demande du marché de vélo français n'est pas prête a être transférée a 100% en ligne. Le consommateur moyen n'a pas le savoir-faire pour acheter autre qu'un vélo complet, et commence tout juste a avoir le réflexe d'en commander un en ligne. Un vélo, par courrier? Et bien oui. Il suffit de le dépaqueter et de tourner le guidon. Les allemands, anglais et américains le font avec succès depuis des années.



Et les passionés du vélo, alors?

Pour vous, plus d'excuses. Les meilleures offres sont déjà en ligne. Antivols, porte-vélos, pédaliers, roues VTT: Il suffit d'utiliser d'utiliser un moteur de recherche ou un site comparateur comme Cyclopédie pour découvrir les meilleurs prix avant d’acheter.


________________________________
A propos de Cyclopédie
Cyclopédie (http://www.cyclopedie.fr) est un nouveau comparateur vélo qui regroupe plus de 30 magasins de vélo en ligne pour vous aider a trouver la meilleure offre vélo et accessoires.


________________________________
[1] http://www.fevad.com/index.php?option=com_content&task=view&id=498&Itemid=862
[2] Etude iCE - Bilan e-commerce 2008/Fevad/KPMG
[3] http://www.tousavelo.com

Informations complémentaires

Contact Presse
Pierre Legrain
contact@cyclopedie.fr

Réagissez sur le communiqué de presse

26/06 13:02 : Bostik devient partenaire officiel du Tour de France
20/06 18:54 : À Lille, on pédale chic !
20/06 13:58 : DOC AIR : la trottinette électrique la plus légère et la plus polyvalente de Nilox
19/06 18:39 : Un nouveau mode de communication de proximité pour les professionnels se développe
16/05 21:04 : Première édition du Paris Bike Festival : un lancement réussi !
14/05 09:40 : Lancement d’une campagne de crowdfunding pour le lancement de Già e Battista®
04/05 18:46 : Le festival Sea Otter débarque en Europe
26/04 19:07 : Réparation Cadre de Vélo en Carbone
18/04 15:46 : Louez votre vélo
24/03 20:46 : Plus que 100 jours avant la 1ère étape du Tour de France à Düsseldorf
09/03 19:39 : Le casque de vélo intelligent haute protection Livall
08/03 20:22 : Le retour de Top Vélo
18/02 09:39 : Düsseldorf se prépare au Grand Départ 2017